Art’Contest 2010 : plein feu sur les jeunes talents

Pour sa sixième édition, ce concours confirme toute sa pertinence. Véritable tremplin pour une nouvelle génération d’artistes, Art Contest 2010 bénéficie toujours de l’énergie enthousiaste de sa créatrice, Valérie Boucher, et du soutien de professionnels du métier, rassemblés autour du galeriste bruxellois Albert Baronian. Sans langue de bois, il nous confie la difficulté pour les jeunes de se lancer aujourd’hui. nathalie kuborn

Depuis quand vous êtes-vous lancé dans l’aventure d’Art Contest et quelle est votre implication ?

Albert Baronian : J’ai suivi Valérie Boucher dès le début car j’ai été convaincu par sa motivation et la pertinence de son projet. J’en ai parlé à des professionnels qui m’ont suivi dans le jury. Notre engagement est très libre et notre point de vue peut donc rester objectif. Nous sommes là pour partager notre expérience, donner un petit coup de pouce à la jeune création.

Vous avez la réputation de prendre souvent le risque d’exposer des artistes inconnus…

Tous les deux ans, nous investissons notre énergie pour faire connaître un jeune talent. C’est un véritable engagement, car si l’exposition ne dure que six semaines, tout le travail d’accompagnement est à réaliser. Pour lancer l’artiste, il faut le mettre en contact avec les galeries internationales, la presse, les collectionneurs,…

Parallèlement, nous mettons un espace à disposition de jeunes talents pour leur permettre de rencontrer le public. Ainsi, Jean-Baptiste Bernadet, lauréat d’Art Contest 2005, est actuellement exposé dans notre « project room », simultanément avec « Gymnastique » de Lionel Estève, un artiste internationalement confirmé que nous présentons pour la quatrième fois.

Quels conseils donneriez-vous à l’artiste qui se lance ?

Il ne faut pas avoir peur de demander l’avis de personnes compétentes, ne surtout pas vivre dans une tour d’ivoire, mais au contraire, visiter des ateliers, des expositions, pour mesurer son travail, frapper à la porte des collectionneurs, des critiques, galeristes,… se montrer, en espérant que le bouche à oreille fonctionne. Si un jeune créateur a un travail personnel qui ait suffisamment de nouveauté pour interpeller, il a toutes ses chances de percer ! Il s’agit dès lors de persévérance, de ténacité. S’il est sincèrement habité par sa fonction, son rôle, sa vocation,… et qu’il a suffisamment confiance en lui, l’artiste émergera.

Que peut offrir Art Contest à ses jeunes artistes ?

A la différence des autres concours du genre, Art’Contest met l’accent sur la dynamique des rencontres et la promotion des jeunes artistes. En clair, tout est mis en œuvre pour offrir un maximum de visibilité aux participants (expo, web,…) et d’opportunités de rencontres avec les professionnels du secteur comme les galeristes, curateurs de musée… le contexte est idéal pour un nouveau talent qui, je le répète, doit absolument sortir de sa tour d’ivoire et confronter son travail avec le milieu professionnel.

2 réflexions sur “Art’Contest 2010 : plein feu sur les jeunes talents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s