Le « Green Wedding » ou l’engagement responsable

Trois ans après son arrivée chez nous, le « Green Wedding » a passé le cap de la tendance éphémère pour véritablement s’ancrer dans nos comportements contemporains. La symbolique du mariage blanc est donc en passe d’être détrônée par le vert, symbole de l’espérance et de la régénération spirituelle. Bio ou éthique… l’engagement se fait pleinement responsable.

Initié en Californie et issu d’un mouvement planétaire de prise de conscience écologique, le « Green Wedding » s’est tout d’abord développé dans les pays anglo-saxons. Ses plus célèbres ambassadrices ont pour nom Élisabeth Hurley ou Stella McCartney. Il n’en fallait pas plus que le concept fasse des émules dans notre pays : depuis son arrivée chez nous, il dépasse le simple phénomène de mode pour devenir une formule de plus en plus privilégiée. Et quand on sait qu’un mariage pour 150 invités, billet d’avion pour les noces compris, dégage environ 14 tonnes de CO2, il y a de quoi se pencher minutieusement sur la question ! A la dimension écologique peut aussi s’ajouter celle de l’éthique, une valeur de plus en plus défendue par des sociétés pour lesquelles l’excellence est devenue indissociable de l’engagement.

Côté Bio, d’une manière générale, pensez de manière locale et optez pour une consommation de saison. Notre pays regorge de producteurs et de créateurs qui ont adopté des comportements en harmonie avec la nature. Pas la peine de délocaliser tous vos invités en Asie pour partager avec vous ce moment de bonheur… préférez de loin la proximité : un lieu idéal pour minimiser les déplacements de vos invités. Ensuite, pour chaque poste, certains réflexes sont à adopter. Nous les avons passés pour vous en revue…

Les faire-part : en papier recyclé, tout naturellement. Privilégier le faire-part par mail, c’est tout à fait ancré dans les mœurs : un joli PDF vaudra tous les cartons du monde. Pensez aussi à créer le blog de votre mariage où vos proches pourront profiter de toutes vos bonnes adresses, du salon de coiffure bio à la liste de mariage éthique, suivre toute les actualités de votre grand jour et en découvrir ensuite les photos.

La robe : en soie, satin, chanvre ou coton bio, façon Stella McCartney ou Conscious Clothing (www.getconscious.com). Si vous la choisissez sur mesure, préférez un créateur qui travaille avec ces matières, à l’instar de Pamela Ottaviani, qui privilégie essentiellement la soie bio pour ses confections dédiées aux jeunes mariées. D’autres options se présentent également à vous : la customisation d’une robe existante (à l’instar justement d’une Stella McCartney pour son propre mariage) ou la location d’une robe de mariée haut de gamme comme chez Zianalina à Braine l’Alleud. Assez original pour être mentionnée : la créatrice Bethsabée Belson propose des robes d’un jour entièrement végétales. A considérer si vous passez près de Nantes…

Beauté et coiffure : les marques de cosmétiques et les salons de coiffure bio fleurissent ici et là depuis quelques années. Côté coiffure, il y a le salon vert (www.lesalonvert.be) ou Hairborist (www.hairborist.be), réputés pour n’utiliser que des produits 100% végétaux. Côté beauté, de nombreuses marques utilisent des produits 100% naturels, comme : Stella McCartney, Dr Haushka, Ella Baché, Phyt’s, Nuxe, Elysambre, Nvey, Couleur Caramel et Terre d’Oc chez Nature et Découvertes.

Transports : Pensez à proposer une page dédiée au co-voiturage sur votre blog, de manière à ce que les invités puissent s’organiser et venir ensemble. Choisissez un lieu de réception proche de celui de la cérémonie et organisez les transports en commun, s’il n’est pas possible de faire le trajet à pied. Vous trouverez toute une belle collection de bus à louer chez Diligence Co (www.diligence-co.be) du bus Londonien à l’ « American schoolbus », en passant par le bus parisien et les bus ancêtres.

Liste de mariage : ici, différentes formules sont également possibles. Soit vous avez la possibilité de faire l’impasse sur les cadeaux et vous pouvez inviter vos amis à faire un don à une œuvre caritative ou écologique, soit vous optez pour des boutiques qui proposent des ustensiles et objets pour la maison 100% éthiques. Il y a bien sûr Oxfam, dont la réputation est limpidement établie, mais deux autres boutiques proposent particulièrement de très jolies choses : à Ixelles, Bamboo – Ethic and the City (www.bamboo.be) pour une découverte du commerce équitable chic, nomade, urbain, et Hadhi (www.hadhi.com), à Anvers, dont le nom swahili signifie « dignité ». Hadhi sélectionne tous ses objets en accord avec les principes du commerce équitable : des produits à la fois originaux et beaux qui respectent le travail des populations locales aux quatre coins du monde.

A la sortie de l’église : prévoyez pour le lancer de riz traditionnel la marque Max Havelaar, connue et reconnue pour son respect des producteurs locaux. Si vous préférez le lancer de pétales, elles seront forcément issues de fleurs locales et de saison. Ou, pourquoi pas, optez pour des confettis biodégradables.

Idem pour la décoration florale : à l’instar du jeune Constantin Huart (www.chflowers.be), de nombreux fleuristes proposent des fleurs locales et de saison.

Les photos : le numérique… une évidence !

Le traiteur : biologique, cela va également sans dire. Mention spéciale au célèbre traiteur Loriers, qui vient de lancer un nouveau concept en collaboration avec Filip Fransen : une gamme complète de restauration sous le label « Green Gastronomy » (www.greengastronomy.be). Ici, chaque maillon de la chaîne a été étudié pour être réalisé de façon durable et écologique : on minimise l’utilisation de l’énergie, la consommation de viande, on soutient les producteurs locaux qui travaillent de manière artisanale et on étudie les saisons et les pratiques de pêche pour le poisson. Sain, éthique et responsable au maximum. Mais quel que soit votre fournisseur, de manière générale, concevez votre menu en fonction de la saison et choisissez des fournisseurs locaux qui peuvent vous offrir des garanties. Evaluez les quantités au plus juste pour éviter le gaspillage.

Pensez composte : demandez à votre traiteur de prévoir pour le repas un composte dans lequel il jettera les restes éventuels de nourriture. Un bon réflexe !

Le pressing : une nouvelle chaîne de pressings écologiques est actuellement en développement à Bruxelles : « Green and Clean » A l’inverse du nettoyage à sec, qui utilise des solvants comme le perchloréthylène, dangereux pour l’environnement et les utilisateurs, le système Green and Clean se base sur l’eau pour un résultat tout aussi impeccable. Pas de solvants, de vapeurs toxiques ou de déchets nocifs : les vêtements sont parfumés, souples et doux grâce aux adoucissants biodégradables. (www.laundrylocker.be)

Bijoux : enfin, gardez à l’esprit que si les diamants (et l’or) sont éternels, ils sont aussi, et surtout, source de nombreux conflits dans le monde. C’est pourquoi des labels ont été crées pour garantir leur origine et de très grandes marques comme Cartier et Piaget s’y sont associées, soucieuses de préserver une éthique maximale en parallèle avec leur vision d’excellence (www.nodirtygold.org). Certains joailliers, comme le créateur bruxellois Eric Bellemans, choisissent inconditionnellement des diamants garantis « conflict free », dont l’origine est traçable. Renseignez-vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s