A la lisière de l’espace… : « big jump » !

Le compte à rebours a commencé… le ballon qui emmène le champion de base jump Felix Baumgartner à la limite de la stratosphère a entamé son ascension. Le défi de cette mission particulière menée tambour battant par l’équipe de Red Bull Stratos : permettre à Baumgartner de devenir le premier homme dépassant la vitesse du son en chute libre. Un record précédemment attribué (et contesté), à celui qui l’a précédé en 1960, le capitaine Joseph Kittinger, lors d’une quadruple performance simultanée : la plus haute ascension en ballon, le saut en parachute le plus haut, la plus longue chute libre et la plus grande vitesse atteinte par un être humain dans l’atmosphère.

Flash back…
Il a le courage de l’explorateur, l’intrépidité de l’aventurier et l’étoffe des héros. Le capitaine Joseph Kittinger a fait de la bravoure et du volontariat un art de vivre. Quand le commun des mortels rechigne face à la peur, lui s’y confronte, la nargue et la vainc. Ainsi est faite la vie de Joseph Kittinger qui, de la recherche spatiale à la guerre du Vietnam, n’a jamais fait l’économie d’une audace : « Toutes les bonnes choses de ma vie me viennent du volontariat ». Aussi, il se portera notamment volontaire pour le projet Excelsior qui, à sa troisième édition, le 16 août 1960, lui confèrera les records cités plus haut. Kittinger y a accompli un saut de 13 minutes et 45 secondes à partir de 31.300 mètres d’altitude, dont 4,5 minutes de saut libre. Malgré les avancées technologiques considérables de la recherche ces dernières décennies, 52 ans plus tard, ce saut n’a jamais été égalé. Par sa manière d’aborder la vie, Kittinger nous inspire à vaincre nos peurs et à dépasser nos limites.

La relève
Parachutiste et base jumper autrichien, Felix Baumgartner est né le 20 avril 1969. Tête brûlée, il est réputé pour ses sauts particulièrement audacieux. Ainsi, dans la longue liste de ses records, il fut notamment, la première personne à traverser la Manche en chute libre en utilisant une aile en fibre de carbone fabriquée spécialement pour cet événement et il a établi le record du monde de base jump le plus bas jamais effectué, en sautant de la main du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro au Brésil. Le saut hors-normes qu’il s’apprête à effectuer, il le prépare depuis plusieurs années. Initialement prévu pour le 9 octobre, il a été reporté à aujourd’hui pour des raisons climatiques, à la grande déception de Felix Baumgartner qui éprouve ainsi les mêmes frustrations que son prédécesseur 52 ans plus tôt, en pareilles circonstances. Aujourd’hui, il devrait atteindre l’altitude de près 37000 mètres et franchir au cours de son saut la vitesse du son.

Ce projet vise à notamment à expérimenter l’impact de l’atmosphère sur le corps humain, et ceci, dans le cadre du développement du tourisme spatial – plus spécifiquement, le développement des combinaisons spatiales pressurisées.

Baumgartner, encadré par son équipe et soutenu par Kittinger, accomplira-t-il sa mission ? Réponse d’ici quelques heures….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s