Kris Dane « Rose of Jericho »

20141024-175429.jpg

Plus soul, universel et abouti que ses albums précédents, tout en restant fidèle à son écriture personnelle puisant ses racines dans la grande tradition du songwriting américain, Kris Dane nous livre son nouvel opus, « Rose of Jericho », un véritable petit bijou de musicalité porté par une voix envoûtante !

Ses deux premiers albums, qui continuent de nous plonger aux racines d’un blues teinté de country, gospel ou du rock and folk, sont imprégnés de grandes figures comme Johnny Cash, Tom Waits, Bob Dylan, ou Leonard Cohen,… Ici les références aux couleurs de Marvin Gaye, Van Morrison, Harry Belafonte ou Johnny Clegg viennent élargir encore la palette de l’artiste, conférant une touche « soul » supplémentaire aux rythmes africains… pour composer dix morceaux puissants où l’émotion est omniprésente.

Avec ses amis jazzmen, Kris Dane a convoqué autour de son dernier album deux toutes grosses pointures de la scène anglosaxonne… et pas des moindres. D’une part au mixage, Tom Elmhirst le multi-grammy-awarded pour certaines de ses collaborations avec Adele, Amy Winehouse, Arcade Fire, Beck, The Black Keys, Paolo Nutini, Ellie Goulding, Florence & Mark Ronson, The Kills, The Civil Wars ou U2 (pour ne citer qu’eux), de l’autre, Chris Elliot aux cordes, qui s’était également fait remarquer par ses arrangements pour Adèle, Amy Winehouse ou James Morrison. Un soin tout particulier est donc apporté au choix des sonorités, mixées dans le studio new-yorkais de Jimmy Hendrix : « Elles sont essentiellement acoustiques, portées par des rythmiques subtiles mais groovy, un certain swing est présent sans être dominant, combiné aux violons, que j’avais en tête pour enrichir une base clavier-guitares-orgues… » Un bel atout supplémentaire et un nouveau tournant pour l’auteur compositeur-interprète, dont la carrière recense, parmi une pléthore de groupes, des collaborations de haut vol : dEUS, Aka Moon, ou Ghinzu, dont il fut le guitariste pendant deux ans avant de revenir, en 2006, à son identité musicale personnelle.

Dernier volet d’une trilogie remarquable, « Rose of Jericho » en est donc, par les contributions extérieures venues enrichir les compositions de son auteur, l’album le plus abouti. Ses textes n’y suivent pas de thématique spécifique, mais suivent un processus narratif tout empreint de poésie : « J’y parle de ce que je vois, ce que je vis… surtout d’amour et des mouvements qui composent ma vie, c’est plutôt personnel. »

« Golden Rain », premier single mis en avant, décrit comme « somptueux et intemporel », s’impose déjà dans les classiques du genre. On y ressent toute la profondeur émotionnelle et spirituelle de cet enfant du gospel et du blues, dont la voix aux formidables textures nous emmène en voyage dans des contrées solitaires, aussi intimistes qu’universelles.

Golden Rain

Pour qui connaît l’investissement de Kris Dane sur scène, touchant au mystique tant il semble habité par l’esprit de la musique, et après son passage à l’Ancienne Belgique le 17 octobre dernier, ses prochains concerts s’annoncent d’ores et déjà exceptionnels.

http://www.krisdane.com

20141024-175553.jpg

Kris Dane « Rose of Jericho », PIAS recordings & MBE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s